Régénérer les nerfs

• Nous organisons au moins une fois par mois une séance d'une heure (et un peu plus pour les bavards, ou les gourmands qui viennent avec un gâteau à partager !) de « Régénérer les nerfs ».
C'est un enchaînement classique de mouvements « chinois » utilisé depuis 1300 ans pour harmoniser le corps et la pensée. Et quand on sait qu'en médecine chinoise la SEP, le SED ou la misophonie sont un manque d'harmonie entre le corps et la pensée…
Cet enchaînement est également donné après des attaques ou des lésions cérébrales (AVC, etc.).

• Et une fois par mois, nous organisons une demi-journée de pratique.
Il est alors possible de présenter les mouvements de base pour renforcer l'immunité ainsi que les nettoyages, tels que transmis dans l'école San Yi Chuan avec laquelle nous travaillons depuis des années (voir tao-yin.fr)

 


Nombre de participants

• Nombre de personnes : 5.
Le nombre de personnes est limité à cinq pour les séances en semaine.
Lorsque les séances mensuelles se font dans un endroit plus vaste, nous pouvons être plus nombreux.


Participation aux frais

• Participation aux frais (PAF) : 12 €.
Afin de permettre à l'association de survivre et se développer, nous demandons une participation aux frais. Bien sûr, cela ne doit pas être un obstacle. Des solutions existent : trouvons-les ensemble en en parlant !


Condition physique, pré-requis

Aucune condition physique n'est requise, et on peut pratiquer assis (voire même couché !), et aussi en pensée.
Cet enchaînement cherche fondamentalement à prolonger la vie et en améliorer sa qualité, quel que soit notre état. Il existe donc des façons adaptées de le pratiquer. Et question pédagogie, on s'y connaît !


Inscriptions

• Pour s'inscrire, la première fois, envoyez un courriel ou téléphonez-nous.
Les autres fois, le plus simple est d'envoyer un texto au 06 05 29 43 05.


Tout commence toujours par une idée

Comment vous est venu l'idée de ces séances ?
• Eh bien c'est tout simple. L'année dernière, un jeune étudiant vient me voir pour apprendre à mieux organiser son travail. Je lui montre volontiers puisque c'est un de mes domaines d'expertise. Très rapidement, il me confie qu'il a un SED, un « syndrome d'Ehlers-Danlos ». Et cela le handicape vraiment. Du coup j'ai cherché ce que je pouvais faire pour lui.

Et alors, qu'avez-vous fait ?
• Je me suis souvenu de mon grand-père. Ancien résistant, survivant des camps de Dachau, c'était un homme à l'esprit pratique et sous ses airs simples, plein de ressources insoupçonnées. Il me montra un jour les exercices qu'il faisait le matin. Maintenant, on dirait que c'est du tchi-kong (), mais lorsque j'étais adolescent, cela n'existait pas en France.
Du coup, un enchaînement de mouvements utile contre le SED m'est revenu à l'esprit, celui que j'appelle « Régénérer les nerfs».

Mais pourquoi proposer des séances ?
Cet enchaînement de mouvements sert dans le cas d'un syndrome d'Ehlers-Danlos, mais il aide aussi à vivre plus sereinement. Beaucoup de personnes peuvent en tirer des bienfaits. Proposer des séances au plus grand nombre m'a semblé naturel.


 

 

 

 

 

 • Qui sommes-nous ?  • Mentions légales  • ifep.contactgmail.com / 06 05 29 43 05